Le carnet de bord de l’auto-édition: avril 2018

Carnet de bord de l’auto-édition : retour sur expérience pour le mois d’avril 2018

C’est déjà l’heure de rédiger cette nouvelle entrée du carnet de bord de l’auto-édition… Le temps file! Le mois d’avril a été aussi décousu que productif. Je n’avais pas fixé d’objectif formel. En fait, certains objectifs que je me pose reviennent sans arrêt (blog, royalties, etc.), aussi ai-je jugé qu’à force de les lister en début de mois, j’allais finir par me répéter trop sur ce blog.

Pour un aperçu de ces objectifs récurrents, je vous invite à jeter un coup d’œil aux entrées du carnet de bord du premier trimestre 2018. En plus, le carnet de bord a maintenant sa section dédiée! 🙂

Carnet de bord de l’auto-édition

 

Spring cleaning

Un grand nettoyage de printemps: je crois que je ne peux pas mieux résumer mon travail d’auto-éditée en avril 2018. J’avais déjà commencé ce nettoyage en mars. Je vous parlais de ma réécriture des Invités de la Samain ici. J’ai commencé à rédiger un petit article sur la relecture de la Sorcière d’Eria, qui a présenté des problèmes encore différents, mais je ne l’ai pas encore terminé. Bref, vous l’aurez compris: les deux premiers tomes de la Trilogie des Oghams avaient besoin d’un bon coup d’aspirateur, et c’est ce à quoi je me suis principalement employée ce mois-ci.

L’un des éléments qui été dépoussiéré, c’est le look de ces deux tomes. Cela me démangeait depuis un moment mais j’avais toujours pensé ne pas être capable de produire de jolies couvertures pour les Oghams. J’avais acquis de l’expérience en créant les couvertures de Sorceraid moi-même. Néanmoins, pour Sorceraid, le montage n’avait pas été bien difficile car j’ai surtout eu recours à des éléments vectoriels (les figures noires qui caractérisent le style de ces couvertures). Ces éléments sont facilement transposables en format claque et modifiables, cumulables, tout ça tout ça. Travailler à partir de photos, portraits, paysages ou autres graphismes plus poussés, c’est une autre paire de manche.

Mais je m’en suis tirée! J’ai même conçu la couverture du troisième tome des Oghams. Je ne la révèle pas tout de suite. Encore un peu de patience!

 

Les Enfants de Lug

Si vous avez suivi, vous devriez savoir qu’il s’agit du titre du prochain tome des Oghams. La fin des aventures d’Erwan Segame approche, et c’est au cours du mois d’avril que j’ai posé les premiers mots sur papier. Alors que je rédige ces lignes, le premier chapitre est bouclé, le deuxième déjà bien entamé. Je profite d’une période plus calme du point de vue professionnel pour me reposer et je dois dire qu’une fois les niveaux de fatigue et de stress plus bas, l’inspiration vient plus facilement.

Je n’ai pas atteint mon rythme de croisière. Lorsque je rédigeais Sorceraid, j’avais un rythme moyen de quasiment 1200 mots par jour (à peu près 4 pages sous Word). Sans vouloir reproduire cette performance pas évidente à tenir pour quiconque veut continuer à dormir et avoir une vie sociale, je me suis fixé un objectif de 460 mots par jour, ce qui est tout de même assez peu. Je n’ai pas besoin de plus pour terminer courant octobre 2018, mais honnêtement, si je tournais autour de 600-700, ça m’irait mieux.

Ce qui me ralentit, c’est le fait que l’univers des Oghams est très éloigné du nôtre, ce qui n’était pas le cas pour Sorceraid. Nora Fawkes allait au bureau à deux pas de La City où j’ai moi-même travaillé, buvait au bar avec ses amis, recevait des SMS, et vivait en somme un quotidien de sorcière des temps modernes. Erwan… c’est autre chose.

 

Ventes et promotion

La promotion est toujours ce que je sacrifie quand je manque de temps (c’est-à-dire quasiment systématiquement, en fait). En avril, je n’ai ajouté aucun nouveau contenu sur le blog et je n’ai contacté aucun blogueur, aucun site, rien.

J’ai quand même été contactée par les équipes d’Amazon pour participer à un nouveau programme de promotion: Amazon Prime. Je n’ai pas le droit de trop en révéler, apparemment, toutes leurs communications à ce sujet commençant par la mention « Confidentiel ». Le programme n’a pas encore commencé. J’en toucherai sûrement quelques mots ultérieurement.

Concernant les redevances liées à mes activités d’auto-éditée, avril a été un mois étonnamment bon. 16500 pages lues KU/KOLL! Autant dire que je ne regrette absolument pas d’avoir cédé l’exclusivité de mes livres à Amazon via le programme KDP Select. Je parlais déjà de mes redevances du premier trimestre dans cet article de bilan, pour ceux qui se demandent combien gagne un auteur indépendant. J’avais gagné 82€ en mars. En avril, je pense avoir dépassé les 100€, comme en février. Le chiffre définitif arrivera mi-avril, quand la redevance à la page pour ce mois aura été dévoilée.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :