3 conseils pour un auteur indépendant qui se lance, avec « Ecrire et Etre Lu »

3 conseils pour se lancer comme auteur indépendant ? Evènement « Ecrire et Etre Lu »? Mais de quoi parle-t-on?

Le mois de novembre a été si chargé au travail que j’ai totalement laissé de côté le blog et l’écriture de mon roman en cours (moi qui espérais me faire un semi NanoWrimo… raté). Toutefois, la date fatidique de mon livrable étant désormais derrière moi, je me suis levée pleine de motivation : c’est décidé, aujourd’hui, je mets à jour le blog et je termine mon chapitre 10 !

Jérôme Vialleton, auteur du blog Ecrire et être Lu, m’offre une occasion parfaite de tenir ma première promesse. Pour célébrer son 100e article, il nous propose, à nous auteurs indépendants, de livrer 3 conseils chacun à nos pairs qui démarrent dans l’auto-édition. Si vous ne connaissez pas le blog de Jérôme, je vous recommande d’aller y faire un petit tour. Pour ma part je ne tarderai pas à relire son article sur les landing pages, car je ne suis pas vraiment satisfaite du marketing de mes livres. Et oui, être marketer, c’est un métier ! 🙂

A vous qui démarrez dans l’auto-édition

J’avais déjà mis sur papier 10 conseils, ou plutôt, dénoncé sur ce blog les 10 erreurs de débutant à éviter quand on écrit son premier roman. L’article est à retrouver ici. Si je devais sélectionner 3 impératifs, je vous dirais :

1 – Ecrivez pour vous, pas pour vos lecteurs

Cette recommandation peut surprendre, car après tout, dans la plupart des cas, on écrit dans l’espoir d’être lu. Comment ne pas prendre en compte les attentes du lecteur ?

Ce que je veux dire par là, c’est qu’il est impératif de ne pas vous laisser influencer par une base de lecteurs que vous n’avez de toute façon pas encore. Pourquoi ? Parce que vous allez adopter un style qui ne vous sera pas naturel ou vous vous censurerez par crainte de ne pas plaire.

Il serait dommage que votre premier roman ne reflète qu’une ombre de l’auteur que vous êtes, non ?

2 – Ne perdez jamais de vue le plaisir d’écrire

Je m’adresse ici au vous futur, celui qui aura publié un ou plusieurs livres et qui jonglera entre son travail alimentaire, son prochain roman, la promotion de ses parutions et sa vie personnelle. Je vous en parle dès maintenant pour que vous ne laissiez pas les mauvaises habitudes s’installer.

Le concept est simple : dès que vous percevez l’écriture comme une contrainte, faites une pause. Moi, pendant longtemps, j’ai utilisé l’outil Writometer pour me fixer des objectifs d’écriture quotidiens. Je reste convaincue de la grande utilité de ces objectifs pour se forger une routine rigoureuse d’écriture et avancer dans ses projets. Cependant, j’ai un jour réalisé que je me mettais à écrire comme une machine juste parce qu’une petite alarme me l’imposait. Tout est dans l’expression « comme une machine ». N’écrivez jamais comme une machine. Ecrivez comme un être humain qui prend du plaisir à raconter une histoire qu’il trouve chouette ou digne d’être entendue.

3 – Faites de l’écriture une aventure quotidienne

Vous allez me dire : « Léna, tu viens de nous expliquer qu’il vaut mieux lever le pied si on en ressent le besoin plutôt que de se forcer à écrire quotidiennement ! ». Mais à mes yeux, on ne parle pas tout à fait de la même chose.

La nuance, c’est que l’on peut travailler sur ses écrits sans rien rédiger. Réfléchir à des éléments d’intrigue, laisser infuser certaines idées, donner du relief aux personnages en les faisant vivre dans nos esprits, en explorant leurs réactions, leurs envies, leurs goûts… Ecouter des morceaux de musique qui nous inspirent, qui nous font penser à nos personnages et ce qu’ils vivent, les conserver dans une playlist pour vous replonger plus facilement dans votre récit par la suite : tant de façons de vivre votre histoire sans forcément recourir aux mots !

 

Un apprentissage sans fin

Cela va bientôt faire 2 ans que je me suis lancée sérieusement dans l’auto-édition. Comme dirait Socrate, « tout ce que je sais c’est que je ne sais rien ». J’apprends constamment. C’est à la fois enrichissant et frustrant, car j’aimerais me dire qu’un jour, je maîtriserai enfin toutes les techniques d’écriture et de vente nécessaires pour vivre de mes écrits !

Mais peut-être qu’on s’ennuierait, au fond. 🙃

 

Pour plus de conseils d’écriture, rendez-vous sur ma page Le Coin des Auteurs ou sur la catégorie Parlons d’écriture.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.