Parlons d'écriture

Comment trouver une bonne idée de couverture pour son ebook? [2/2]

Comment trouver une bonne idée de couverture pour son ebook? Mise en application sur la base d’un exemple concret

Vous avez raté la partie 1 de cet article? Ca se passe ici!

Dans cette seconde partie, je vous propose d’appliquer directement les conseils précédemment énoncés et de tenter de construire une couverture pour mon dernier projet.

A noter: j’ignore encore si je vais conserver le titre de ce projet, si la dernière couverture en date sera la définitive et même si ce récit sera mis en ligne sur 2019. J’ai en tout cas eu envie de travailler sur cette couverture pour rendre le projet plus concret dans mon esprit.

 

Analyse préliminaire

Reprenons pour commencer les questions à se poser afin de foncer tête baissée sur les visuels.

  • Thématiques de l’oeuvre: apprendre à reconstruire une relation amoureuse, voyage en train, vie urbaine, la mer et petite touche de karma
  • Ton dominant: légèreté, volonté d’un récit ancré dans le réel par son vocabulaire simple, style fluide
  • A qui l’oeuvre s’adressera-t-elle: public surtout féminin, amateur de romans d’amour pas trop dégoulinants et de romans feel good. Lectorat en quête d’un récit facile à lire, pas prise de tête, mettant en scène une relation et des personnages réalistes
  • Quelles attentes désiré-je créer à travers la couverture: je veux me démarquer des histoires d’amour « teenage » mettant en avant des torses nus ou des situations très sexuées. Je veux que le lecteur comprenne qu’il s’agit d’une histoire d’amour assez légère, se rapprochant du feel good. Je veux écarter toute impression de « gnangnan » de ma couverture.
  • Quels sont les codes visuels des couvertures des ebooks de cette catégorie:
    • Des couvertures à base de couples et de corps qui s’enlacent, souvent à moitié nus ou très sexués > à écarter, cela ne reflète pas ce que je souhaite raconter
    • Des couvertures loufoques qui attirent l’œil par leur originalité, leurs couleurs, leur touche déjantée > à méditer, mais le récit que je présente n’a pas ce brin de folie qu’on peut retrouver ailleurs. Je ne veux pas donner l’impression au lecteur que mon héroïne va se retrouver dans un millier de situations cocasses.
    • Des couvertures sans personnages, moins loufoques que celles présentées ci-dessus, qui font appel à notre nostalgie ou sont « mignonnes » (une jolie tasse de café parmi des livres, un ballon qui s’envole dans le ciel, des cupcakes…) > ça peut coller
    • Des couvertures assez sérieuses, parfois mélancoliques, mettant en scène des photographies de personnages souvent féminins, seuls, en pleine méditation dans un cadre un peu singulier (bord de mer, banc,…) > ça peut coller
  • Comment rendre la couverture visible dans la masse: dur dur… Il existe des dizaines de couvertures très, très bien faites avec lesquelles il va falloir rivaliser. Pas de réponse immédiate à cette question.
  • La couverture sera-t-elle suivie (ou précédée) par celles d’autres tomes: a priori, non

 

Première tentative: l’approche par thème

Pour cette histoire en particulier, les thèmes qui me viennent à l’esprit sont ceux cités plus haut: la construction d’une relation à partir de rien, les voyages en train, le littoral (si cher à mon cœur!), les jeux du karma. Pour cette couverture, j’écarte le karma afin de ne pas donner une impression d’ésotérisme.

J’en tire donc des mots-clés tels que: couple, plage, Touquet, train, phare, jeune femme urbaine.

Le résultat de cette première approche est exposé ci-dessous (image en état brouillon, comme toutes les couvertures présentées dans cet article, d’ailleurs). Il reprend les thèmes du bord de mer, du phare (écho à celui du Touquet où se déroule l’intrigue), de la femme qui regarde tout cela avec un peu d’envie et de nostalgie mais qui ne semble pas tout à fait dans son élément.

Je trouve que cette couverture ne colle pas aux attentes du genre (dessin VS photographie) et a un aspect trop sérieux à mon goût.

maquette TVG 5e.jpg

Deuxième tentative: toujours l’approche par thème

J’ai continué avec une autre tentative, cette fois sur la base de photographies sur le thème du littoral et du couple. La maquette ci-dessous me plait déjà mieux car elle correspond plus aux codes du genre. Pendant plusieurs jours, j’ai été très enthousiaste vis-à-vis de cette production.

Ce que j’aime: la reprise de mes deux thèmes, le fait qu’on ne voie que les jambes du couple plutôt que les bustes, le Polaroid qui fait très « souvenir de vacances »… mais peut-être un peu trop, en fait. J’ai ressenti le besoin de tenter autre chose car je trouve cette couverture encore un peu trop sérieuse et adulescente. Je ne désire pas attirer des lectrices de récits trop fleur bleue.

maquette TVG 6b.jpg

Tentatives suivantes: à l’aveuglette… éclairée

Je me suis remise au travail. La thématique du couple associée à celle de la plage ne me permettant pas si facilement de sortir des clichés des amoureux se tenant la main sous le coucher de soleil du littoral, j’ai ratissé plus large. J’ai parcouru des pages et des pages de visuels sur des mots-clés de plus en plus éloignés. Je me suis parfois égarée vers des images sans aucun rapport avec mon récit.

J’ai alors rebasculé vers le thème marin, mais différemment. Par exemple, m’orienter vers des « cadres marins » a porté plus de fruits que je ne l’aurais pensé. Le décor attire le regard et l’espace du cadre me permet de coupler cela à un autre visuel. Je n’ai pas encore trouvé la perle rare, pour ce deuxième visuel… Celui-ci qui figure dans ce brouillon ne me convient pas. Affaire à suivre.

maquette TVG 8b LL.jpg

Pour le moment, mon cœur balance entre mes troisième et quatrième tentatives. Cette dernière s’approche de la deuxième mais me paraît moins sérieuse. Déjà, le couple ne figure pas en position d’étreinte, ce qui fait la grande force de ce visuel, à mon sens. Le littoral est bien présent. Reste la question du titre, qui ne me plait pas en l’état dans son cadre translucide.

maquette TVG 7 LL.jpg

Conclusion

Que retenir de cet exercice?

  1. Que si vous ne réfléchissez pas à où vous désirez emmener le lecteur avec votre couverture, vous allez vous noyer dans une masse de possibilités inadaptées à votre récit. Ayez une vision claire de ce que vous souhaitez exprimer grâce à votre couverture. Sinon, vous attirerez de mauvais lecteurs, qui se forgeront une idée erronée de votre intrigue et risquent d’être déçus.
  2. Qu’il faut varier vos mots-clés pour sortir des sentiers battus! Vous n’imaginez pas les clichés gnangnan ou vulgaires que l’on trouve sur la thématique du couple…
  3. Qu’une couverture se construit sur la durée. Il est normal de ne pas réussir du premier coup. Vous allez songer à une série d’idées et vous en écarterez quelques-unes en tâtonnant.
  4. Qu’il faut prendre du recul sur votre couverture, exactement comme vous le faites avec votre texte. N’hésitez pas à demander leur avis à vos proches ou vos lecteurs.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s